NICHOLAS ET EVANS

Débordants d'idées et d'énergie, ces deux membres du collectif Bout du Monde portent haut et fort l'étendard d'une jeunesse créative et engagée. Rencontrés au Village au Pied-du-Courant, Nicholas et Evans nous ont partagé leurs réflexions sur l'implication citoyenne et sur l'inclusion dans l'espace public. 

Crédit photo : Charles-Olivier Bourque 

Crédit photo : Charles-Olivier Bourque 

Bout du monde est un collectif où on met l’emphase sur la question. On questionne le système. On ne veut pas juste devenir des citoyens dociles et ignorants, on veut devenir des citoyens conscients et être dans un sens activistes. Un citoyen, c’est une personne qui habite sur un territoire et qui a une responsabilité. C’est son choix s’il va l’accomplir ou la négliger. On a choisi de l’accomplir.”


”Nous sommes 5 jeunes qui essayons d’amener un nouveau regard, de montrer que la mentalité de la jeunesse peut avoir un impact sur la société. Alors que la société d’aujourd’hui est un peu malade, on a besoin des jeunes qui ont une mentalité fraîche, on doit écouter les jeunes car nous proposons d’écouter une version différente de celles des adultes.
— Evans
NicoEtEvans.jpg
Ce projet nous a permis d’être plus ouverts envers les personnes, d’être moins gênés, de savoir ce qu’est le savoir vivre et de situer une place d’adulte et d’enfant. Ici, on est dans une place où tout le monde doit être accepté, quelle que soit son origine et son âge. Un espace inclusif, c’est dans la manière dont les gens traitent et acceptent les gens dans cet espace. C’est dans le respect.
— Nicholas
Crédit photo : Charles-Olivier Bourque

Crédit photo : Charles-Olivier Bourque

Avec Bout du Monde, on est en train d’occuper l’espace. Occuper l’espace, c’est vivre l’espace à notre plein potentiel. Ce n’est pas juste errer et contempler l’espace, c’est imposer notre esprit dans l’espace. Si on veut jouer au basket par exemple, on joue au basket.
— Evans
Posted
AuthorLa Pépinière I Espaces collectifs